Digital Society Forum Digital Society Forum
Dossier 12/07/2013

Les blogs, soutiens des liens familiaux

Simple journal de bord du quotidien ou d’événements plus dramatiques de l’existence, loin de favoriser l'isolement, le blog servirait en réalité à entretenir et même à renforcer les liens que nous entretenons avec notre réseau social, notamment familial, en nous fournissant des canaux alternatifs de communication.

C'est ce qu’il ressort des travaux du sociologue américain Michael A. Stefanone qui s'est intéressé aux pratiques des internautes ayant ouvert leur journal de bord en ligne aux Etats-Unis.
La souplesse d'utilisation des blogs, à l'image des blog-minutes façon Tumblr – plateforme récemment rachetée par Yahoo – plaident en leur faveur. En effet, ils offrent des outils permettant à tout un chacun, même le moins aguerri des internautes, de créer son journal de bord en ligne. Cela dit, moins que l’âge ou le sexe, le capital social joue alors un rôle important : les internautes ayant déjà le plus de relations dans la « vraie » vie sont en effet plus enclins à utiliser les blogs pour maintenir ces liens. Car les plateformes de blogs – et elles sont nombreuses – offrent surtout la possibilité d'interagir par le truchement des commentaires et de maintenir ainsi la vitalité des liens entre l’auteur et les lecteurs, même les plus éloignées. Ces relations pourront alors se poursuivre ailleurs, autrement, de façon interpersonnelle, plus ou moins directe : en face à face, au téléphone ou par l’intermédiaire d’un chat.

Intimité dévoilée

Les blogueurs sont d’ailleurs bien au fait de la variété des relations rendues possibles grâce à ces plateformes : « Ils ont bien conscience de leur public cible et des interactions possibles, des liens forts que les blogs permettent d’entretenir, explique Michael Stefanone. C'est l'une des différences principales avec le journal intime du papier. »
Des blogueurs conscients aussi de divulguer au plus grand nombre, mais surtout à leurs proches, des pans entiers de leur intimité. Non sans parfois quelques désagréments, certains blogueurs déclarant éprouver une certaine forme de gêne voire de mal-être suite à leurs publications. Il semble bien néanmoins, comme l’écrit Michael Stefanone « que les avantages d'utiliser les blogs l'emportent sur le fait de divulguer ses informations personnelles. »

Comme dans la vraie vie ?

Par ailleurs, le recours au blog s’accroît à mesure que les distances augmentent. Ainsi, un étudiant parti loin des siens, à l’étranger par exemple, sera plus tenté d’utiliser la médiation d’Internet, notamment pour réduire les coûts de communication, que celui qui vivra ou travaillera dans la même ville que l’ensemble des membres de sa famille.
Mais les blogs ne sont aujourd’hui plus les seuls outils permettant de renforcer les relations interpersonnelles au sein de la famille, notamment depuis la création de Facebook. En témoigne une récente étude réalisée pour le compte de Facebook sur les rapports entre parents et enfants. Sur ce réseau social, les mères exhortent leur fils à « faire attention » et à «prendre soin d’eux », les pères parlent sport et les fils souhaitent à leur mère « un bon anniversaire ».
Ces formes de communications familiales, qui se donnent à voir à des familiers moins intimes, prennent parfois une allure de vitrine idéalisant les liens. C’est particulièrement vrai lors d’événements singuliers au cours desquels la famille a besoin de se renforcer. La comparaison des blogs réalisés par les parents adoptifs par rapport à ceux des parents biologiques est à cet égard révélatrice : l’écriture est assumée par un « nous » familial en train de se construire difficilement dans le cas des parents adoptifs ou ayant à gérer une naissance complexe, tandis que le « je » et l’expérience singulière du père ou de la mère s’exprime davantage dans le cas des naissances sans complication. Ainsi, plus qu’un espace de conversation, ces blogs deviennent de nouveaux lieux de (re)présentation des liens familiaux.


Les commentaires

Pour réagir à cet article, je me connecte Je m’inscris

Soyez le premier à réagir !

Les sources de cet article


S’inscrire et participer

Inscrivez vous sur le Digital Society Forum pour commenter et réagir sur les articles et être informé des événements à venir

DSF