Digital Society Forum Digital Society Forum
Dossier 12/07/2013

La vie domestique hors les murs : une affaire de genre ?

Homme ou femme, père ou mère, l'usage du numérique à des fins personnelles sur son lieu de travail est-il fonction du sexe ? Cette question, les sociologues du numérique Anca Boboc et Laurence Dhaleine, se la sont posée. Obtenant des réponses parfois inattendues.

Contre toute attente en effet, les hommes sont aujourd'hui, en moyenne, plus nombreux que les femmes à utiliser les outils du numérique à des fins personnelles sur leur lieu de travail. Signe d'une plus forte implication dans la vie familiale ? La réalité n’en est pas encore là…
La nature de l'investissement familial, hors et dans les murs du foyer, demeure en effet assez différente selon les sexes. Elle continue de s'inscrire dans ce que la sociologue Laurence Le Douarin a décrit comme « l’habitus des hommes à cultiver leur autonomie et celui des femmes à conserver les rennes du domus. » En clair, là où les femmes continuent d'intégrer dans leur organisation professionnelle et personnelle les contraintes familiales et domestiques avec des journées de travail plus concentrées, les hommes conservent des amplitudes de travail plus importantes, privilégiant des activités plus personnelles. Personnelles ne signifiant pas nécessairement familiales. Un phénomène d'autant plus vrai que les métiers exercés sont « autonomes » : cadres, professions libérales...

Partage des tâches

Dans et hors le foyer familial, les femmes gardent la gestion du quotidien. Les nouvelles technologies leur permettent d'articuler au mieux leurs différents temps sociaux : elles sont ainsi en première ligne pour faire face aux imprévus et aux urgences de la vie – un enfant malades par exemple. Ce qui s’avère d'autant plus vrai lorsque les enfants sont en bas âge ou adolescents. Ces sollicitations privées sont d'ailleurs plutôt bien tolérées par la société et parfois même revendiquées par les femmes elles-mêmes, ce qui reste encore très rare chez les hommes.
Certes, les hommes prennent aujourd'hui une part croissante des activités familiales, mais quand ils s'en mêlent, ils prennent surtout en charge les activités peu soumises à la pression du temps (achat électronique, préparation des vacances par Internet, etc.). Ce qui leur permet de les intégrer plus facilement à leur emploi du temps, choisissant le moment le plus opportun. Le privé ne perturbe donc que très modérément la vie professionnelle de la gent masculine.
À des tâches différentes selon les sexes correspondent des outils différents : les hommes privilégient majoritairement l’ordinateur et Internet, qui présentent également l’intérêt non négligeable de permettre de rester discret au travail. Les femmes quant à elles utilisent plus facilement le téléphone, fixe ou mobile.
Malgré ces différences, il existe aujourd'hui une évolution qui concerne tous les individus : l'intrication de plus en plus importante des sphères privée et professionnelle . En effet, les outils du numérique permettent de s'affranchir des contraintes de temps et d'espace, au travail comme à la maison, redessinant ainsi le rôle de chacun, homme et femme, au sein du couple et de la famille.


Les commentaires

Pour réagir à cet article, je me connecte Je m’inscris

Soyez le premier à réagir !

S’inscrire et participer

Inscrivez vous sur le Digital Society Forum pour commenter et réagir sur les articles et être informé des événements à venir

DSF