Digital Society Forum Digital Society Forum
Dossier 17/04/2013

Comment les réseaux sociaux révolutionnent l'information santé

En tissant de nouveaux liens de confiance entre individus, le web 2.0 redistribue les cartes de l'information santé et contribue à l'émergence de nouveaux intermédiaires.

Blogs, forums, pages Facebook : grâce au web 2.0, patients et proches peuvent désormais échanger directement, confronter leurs points de vue, décrire leurs expériences et leurs symptômes sans passer par la médiation des acteurs traditionnels de la santé (médecins, spécialistes, scientifiques, institutions). Aux États-Unis comme en France, sont même apparues des plateformes d'échanges, à l'image de Carenity.com, pour pousser les internautes à s’exprimer sur ce sujet. L'émergence de ces "non-spécialistes" n'est pas allée sans poser problème, provoquant des réactions parfois vives du corps médical. Principal reproche fait à ce web "sauvage" de la santé : l’amateurisme. Ce qui pose la question de la crédibilité de l’information, qu’elle émane de sites officiels ou alternatifs.

Info ou intox ?

On se souvient en France de la campagne de vaccination contre la grippe A (H1N1) qui, en 2009-2010, avait mis à mal la parole officielle et accéléré l’intérêt du grand public pour des informations issues d’autres sources. D'autant plus que celles-ci, correspondant plus directement aux préoccupations des lecteurs, ont eu tôt fait de recevoir davantage d'écho que les publications officielles. Dès 2008, une étude Ipsos réalisée pour le compte de la Haute Autorité de Santé avait ainsi montré qu’Internet représentait désormais la première source d’information santé devant les professionnels de santé et les autres médias. L’émergence de ces nouveaux acteurs a surtout permis au grand public de comparer la validité des informations fournies par les canaux habituels : médias, politiques, autorités de santé, etc.

Les « apomédiaires »

Officielles on non, ces informations demeurent toujours difficiles à décrypter pour l’Internaute moyen. D’où la recherche de médiateurs capables d’en réaliser la synthèse. Mais là où habituellement le grand public faisait confiance aux journalistes ou aux experts, les Internautes vont désormais chercher cette synthèse chez ceux que Gunther Eysenbach, fondateur de la conférence Medicine 2.0, appelle les « apomédiaires », c'est-à-dire, selon Dominique Dupagne, « les « relations » au sens le plus flou du terme : acteurs du web, auteurs ou simples collègues de forum. » Pour ce médecin et administrateur du site médical communautaire www.atoute.org, ces apomédiaires « représentent notre ancrage dans l’analyse de l’information. Leur position dans notre réseau relationnel fonde la confiance, forte ou faible, durable ou éphémère, que nous accordons à leur analyse dans un domaine précis. Cette pondération dynamique des avis est un fondement de la nouvelle information en santé." Une pondération qui ne toucherait d’ailleurs pas seulement les malades puisque Dominique Dupagne a pu montrer avec Cyril Quéméras que les médecins généralistes étaient également touchés par ce phénomène.

Le secteur de la santé n’est pas le seul domaine de recherche de nouveaux intermédiaires. Ceux-ci sont désormais consultés dans tous les domaines via des forums ou des sites participatifs. Il suffit de regarder les nombreuses pages d'avis, de bonnes ou de mauvaises notes attribuées par les Internautes sur les sites TripAdvisor, Booking ou Lafourchette, de tenter d’améliorer une recette de cuisine issue de Marmiton.org ou d’améliorer son coup de marteau sur Bricoleurdudimanche. Prouvant qu'il s'agit bel et bien là d'une tendance de fond.


Les commentaires

Pour réagir à cet article, je me connecte Je m’inscris

Etienne Thierry-Aymé
Etienne Thierry-Aymé 29/05/2013 14:25:01

C'est toute la question que soulève l'effet Placebo notamment ! Cf toute la littérature à ce sujet.
Et à écouter sur France Culture : http://www.franceculture.fr/emission-science-publique-que-peut-le-corps-l%E2%80%99effet-placebo-2012-09-14
Sur ces questions sinon :
- un papier sur médecine et croyance en Afrique : http://www2.cnrs.fr/presse/thema/465.htm
Et aussi, un très bon article récent sur le sujet dans le dernier numéro du magazine Clés : http://www.cles.com/enquetes/article/sante-croire-son-medecin-ou-internet

Antoine Akbalziev
Antoine Akbalziev 07/05/2013 13:10:41

Intéressant, mais lorsque l'on parle de confiance dans les échanges online et particulièrement médicaux, n'est-on pas plutôt dans des problématiques de foi ou croyance ? et du coup quel est le déclencheur de cette foi ou croyance pour tel ou tel avatar, forum ou source d'information?

Les sources de cet article


S’inscrire et participer

Inscrivez vous sur le Digital Society Forum pour commenter et réagir sur les articles et être informé des événements à venir

DSF