Digital Society Forum Digital Society Forum
Dossier 16/04/2013

Comment les ados se socialisent-ils sur Internet ?

Souvent accaparés par leur téléphone ou leur ordinateur, les adolescents peuvent sembler s’isoler et se couper du « monde réel ».Pourtant, ils ne cessent de se socialiser.

Pour comprendre comment s’exprime cette socialisation, il faut tout d'abord savoir comment et dans quel contexte les adolescents créent des relations sociales. À la différence des adultes qui évoluent dans trois types d'espace différents – le public (la rue), le privé (la maison) et le contrôlé (le travail) – les 12/18 ans sont cantonnés la plupart du temps dans un seul espace : le contrôlé. Qu'ils soient à la maison, à l'école ou bien dans un club de sport, les adolescents restent sous le contrôle d'adultes (parents, professeurs...). Bien que virtuels, les réseaux sociaux, les chats, les jeux multi joueurs ou les blogs constituent autant d'espaces de socialisation privés, aussi réels à leurs yeux que ceux de la « vraie vie ». Ainsi, 92% utilisent leur véritable identité sur les réseaux sociaux ou les blogs.

Humour et amitié

Que ce soit sur Facebook ou sur les Skyblog, les rapports entre ados adoptent souvent la même structure : un article, une photo ou un statut d'un côté et des commentaires de l'autre. Ces éléments assemblés créent une forme de conversation collective autour de sujets variés. Deux thématiques s’en dégagent. La première est l’humour, l’adolescent pratique la « vanne », une forme d’insulte rituelle sans conséquence négative qui a pour effet de mettre en valeur son sens de la repartie. La seconde reste la grande déclaration d’amitié et de fidélité qui prend la forme d’un article ou d’une photo consacré à l’un de ses meilleurs amis.

Jeux de rôles

Cette socialisation en ligne peut avoir des répercussions dans la vie réelle. Ainsi, la notion d’engagement peut s’avérer très forte parmi les jeunes s’adonnant aux jeux de rôle massivement multi joueurs (MMORPG). Alliés par l'intermédiaire de guildes (groupes réunissant divers personnages), les joueurs joignent leurs forces et leurs compétences afin « d'explorer des donjons » de plus en plus difficiles. À travers un forum ou un chat, les participants planifient des actions collectives, et demandent aux joueurs d’être disponibles aux mêmes heures afin de « venir à bout d’un niveau ». Ces contraintes partagées renforcent davantage l'appartenance à un groupe et l'impression de participer à une action commune.

Ainsi, loin du cliché de la l’adolescent solitaire et mal dans sa peau, l’activité en ligne est souvent la preuve d’une activité sociale intense mais qui exclut les parents et membres extérieurs du groupe de jeunes. Ce qui explique pourquoi toute tentative de contrôle de l’activité en ligne, sans discussion ni confiance, est vécue par les jeunes comme une réelle intrusion dans leur vie privée.


Les commentaires

Pour réagir à cet article, je me connecte Je m’inscris

Soyez le premier à réagir !

Les sources de cet article


S’inscrire et participer

Inscrivez vous sur le Digital Society Forum pour commenter et réagir sur les articles et être informé des événements à venir

DSF