Digital Society Forum Digital Society Forum
Rencontres 28/06/2017

Retour sur le débat « Le numérique rend-il cosmopolite ? » à l’Institut du monde arabe

Débat à l'Institut du monde arabe diffusé en direct live sur FacebooK
La rencontre du Digital Society Forum a été l’occasion de faire croiser les questions des origines, des flux migratoires et des expériences de vie trans-frontières, à la lumière des nouveaux usages liés au numérique.

Visionnez le replay !




« Cet événement, par son thème et sa forme, est une initiative inédite qui accompagne concrètement la révolution numérique"


Jack Lang, président de l’Institut du monde arabe, a remarqué et félicité la diversité reflétée par le panel de spécialistes et par les participants de la salle.

En quoi le numérique modifie-t-il notre perception des mobilités ? Comment le lien est-il maintenu par les diasporas ? Le numérique referme-t-il les communautés ou fait-il de chacun un citoyen du monde ? Autant de questions posées en ouverture par Christine Albanel, directrice executive RSE, diversité, partenariats et solidarité du groupe Orange.

Audrey Pulvar, journaliste-écrivain, a eu le plaisir d’animer la première partie de débat et de faire se croiser trois regards d’experts venus de trois régions différentes : l’europe, le maghreb et l’afrique sub-saharienne. Celui de Dana Diminescu, sociologue, enseignant chercheur à Telecom ParisTech, celui de Nabil Bayahya, executive partners de Mazars au Maroc, et celui d'Abdoulaye Niang , socio-anthropologue, enseignant chercheur à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis au Sénégal.

Du smartphone qui permet de garder le lien, de faciliter l’intégration, aux réseaux sociaux qui permettent d’émanciper et de mobiliser, au sentiment de continuité transnationale chez les migrants hautement qualifiés ; autant de sujets et de points de vue qui ont été échangés.

Le débat s'est poursuivi par un témoignage d’Alain Mabanckou, écrivain et professeur de littérature française à l’UCLA (Californie).


Dans une brillante intervention, l'orateur, migrant connecté à trois continents, s’est amusé à partager son expérience en jouant des mots et des expressions. Du téléphone à fil dans lequel on se prenait les pieds, au smartphone sans fil, comment les liens des migrants avec leur pays d'origine et leur pays d'accueil se détendent et se resserrent, dans un rapport au temps accéléré.

Enfin, une conversation géante ouverte avec les participants a permis de partager les expériences de chacun sur les nouveaux usages du numérique pour les diasporas.

Retrouvez en tweets et en image les temps forts de cette matinée :





Les commentaires

Pour réagir à cet article, je me connecte Je m’inscris

Derne Fabien
Derne Fabien 30/06/2017 23:01:04

Belle initiative ! Pour ma part, je crois que le numérique rendra cosmopolite et je l'espère fortement.


S’inscrire et participer

Inscrivez vous sur le Digital Society Forum pour commenter et réagir sur les articles et être informé des événements à venir

DSF