Digital Society Forum Digital Society Forum
Revue du net 18/05/2017

Pris de vitesse ?

Le nouveau gouvernement français se met au travail dans un monde fortement “disrupté” par la progression fulgurante des nouvelles technologies. Les conséquences se font sentir dans le travail, notre attention, nos données personnelles, nos nouvelles citoyennetés … tous ces thèmes que nous abordons dans les dossiers du Digital Society Forum. Avons-nous perdu la partie ? Les plateformes décident-elles à notre place ? L’intelligence artificielle va t’elle nous évincer ? Nous profitons d’un Rendez-Vous du Futur avec Bernard Stiegler pour soulever ces sujets. Bonne lecture !

La disruption nous rendrait-elle fous ?


Dans un entretien pour Culture Mobile, Bernard Stiegler résume son point de vue exposé dans son dernier ouvrage : “Dans la disruption, comment ne pas devenir fou ? ”. Il y dresse le tableau du nouveau far-west technologique que les acteurs de la Silicon Valley nous dessinent où prendre de vitesse ses utilisateurs, ses compétiteurs et ses régulateurs fait loi.
Or, comme les systèmes vont plus vite que nous dans l’analyse de ce que nous désirons, les suggestions de chemins que nous propose le système à la vitesse de la lumière nous privent de notre libre-arbitre, de notre personnalité, de notre individualité. L’entendement va plus vite que la raison. Ce qui pour Kant est extrêmement dangereux : la raison est ce qui permet de trancher, limiter, vouloir, sans elle nous pouvons dérouler des cycles infinis d’entendement privés de sens.
Ainsi nous entrerions dans un monde entropique, standardisé, où chacun survit avec sa folie ordinaire, sans collectif réunificateur. La privation d’espoir expliquerait même en partie le succès du djihadisme : l’homme ne peut pas vivre sans collectif. Quand on l’en prive, il s’en fabrique un, artificiel.

Notre société est fortement impactée par les mutations induites par les nouvelles technologies mais tout espoir est-il perdu ? Google n’a pas 20 ans ! Une nouvelle génération baigne dans cet environnement et exerce dans le même temps son esprit critique. Les pistes d’empowerment et de solidarité existent, de nombreux acteurs sont déjà à l’ouvrage. Serions-nous fous d'y croire encore ?

Bernard Stiegler est l’invité des Rendez-Vous du Futur ce jeudi 18 mai, posez-lui vos questions sur twitter en utilisant le hashtag #RDVF !




>> LE REPLAY <<

Le Fablab du corps


Et si les Fablabs permettaient de fabriquer des prothèses pour réparer notre corps ? Plus qu’un projet, c’est une réalité pour Nicolas Huchet, à l’origine de la création de My Human Kit. Le partage et l’appropriation de techniques de fabrication de prothèses ouvrent non seulement la possibilité de trouver des solutions concrètes à un handicap mais permet également de fédérer un réseau d’acteurs susceptibles de développer la démarche : “C’est ce que nous appelons “l’handicapowerment” et qui nous démarque d’un laboratoire de recherche et développement uniquement tourné vers la performance technique.


L’urgence est de former les enfants à devenir complémentaires des IA


Pour Laurent Alexandre, la puissance des intelligences artificielles est telle qu’elle va décimer toute une partie de nos emplois. Ceux qui se caractérisent principalement par des tâches répétitives, depuis le technicien de premier rang jusqu’au trader de Wall Street, en passant par les comptables. Où est la valeur ajoutée de l’humain à l’aube de ces transformations ? C’est précisément le grand défi dont doivent s’emparer les acteurs de l’éducation pour former une nouvelle génération qui vienne compléter l’apport des IA.


Le nouveau secrétaire d’Etat au numérique


Transformation numérique des petites entreprises qui représentent 40% de l’emploi, soutien à l’innovation dans le domaine de l’intelligence artificielle, lutte contre la fracture numérique et mutation des administrations, telles sont les premières ambitions affichées par le nouveau secrétaire d’Etat au numérique.
En 2016, lors d’une rencontre avec les étudiants d’Epitech et alors qu’il était président du Conseil National du Numérique, Mounir Mahjoubi livrait sa vision sur les grandes mutations sociétales en cours.
Parcours pros slashers, contributions aux communs, Compte Personnel d’Activité, temps libéré par les machines, revenu de base, partage, solidarité, empowerment .. gageons qu’il trouvera les moyens de ses ambitions dans le nouveau gouvernement !


Une nouvelle cyber attaque d'envergure.


Wannacry a fait la une de la presse. Ce “ransomware” est un virus qui chiffre toutes vos données et vous demande de payer pour les déverrouiller. Il s’installe généralement par le biais de messages étranges qui incitent à cliquer alors qu’il ne faut surtout pas !
Comment marche-t-il ? Il s'appuie sur une faille de Windows (que la mise à jour de mars permettait de réparer) et des outils que des hackers avaient volé à la NSA, la puissante agence de renseignement américaine.
200 000 personnes ont été touchés par l'attaque dans 150 pays avec de graves répercussions. Les hôpitaux britanniques ont été paralysés et des multinationales se sont vues également bloquées.
La question dans ce genre de cas est toujours la même : comment s'en protéger ? L'Etat ne pourra pas assurer la sécurité de tous les ordinateurs du pays et chacun doit prendre ses responsabilités. Faire les mises à jour de sa machine est toujours fastidieux mais nécessaire. Dans ce cas, les dégâts auraient été évités.
Et de manière générale, ne jamais cliquer sur des pièces jointes bizarres dans ses mails et ne pas faire confiance à tout ce que vous recevez, même sur les réseaux sociaux.
Les conseils de prudence sont toujours les mêmes, mais le travail d'évangélisation est long...



Les commentaires

Pour réagir à cet article, je me connecte Je m’inscris

Soyez le premier à réagir !

S’inscrire et participer

Inscrivez vous sur le Digital Society Forum pour commenter et réagir sur les articles et être informé des événements à venir

DSF