Digital Society Forum Digital Society Forum
Revue du net 13/04/2017

Réseaux Sociaux : état de la toile

Les amis, la famille, les collègues, les news, les bonnes analyses, les fausses infos, les débats politiques … de plus en plus de contenus passent par les réseaux sociaux. Etat des lieux de ces grandes toiles, chasses gardées des géants de la silicon valley, qui pourraient bien être reconquises par ses utilisateurs pour les inclure dans le patrimoine des communs !

69% des américains utilisent les réseaux sociaux quotidiennement


En 2005, seulement 5% des adultes américains utilisaient au moins un réseau social. Aujourd'hui, environ sept américains sur dix en font usage pour échanger, réagir sur des actualités, partager des informations et se divertir. Pew Research explore dans cette étude les modèles et tendances qui façonnent le paysage des médias sociaux aux Etats-Unis, au cours de la dernière décennie.



Snapchat est le réseau numéro 1 chez les jeunes


Malgré la stratégie d’imitation de ses fonctionnalités par facebook, Snapchat se positionne en tête des réseaux utilisés par les 14-18 ans aux Etats-Unis d’après une étude de la banque d’investissement Piper Jaffray . En ce qui concerne la communication des marques, c’est Instagram qui est plébiscité par cette même population : facebook arrive en bon dernier après le mail, Snapchat, Twitter, les publicités sur le web et la TV & radio.



Qu’est-ce qu’une communauté aujourd’hui ?


Les pionniers du PC et du web sont les mêmes personnes qui ont tenté l’expérience des communautés hippies, explique Dominique Cardon. Après leur échec, ils ont réinventé leur projet – une communauté ou chacun peut se réinventer, hors de tout carcan social – de façon virtuelle, sur le web, comme l’explique Fred Turner .
Qu’en est-il aujourd’hui alors que le terme est utilisé dans de nombreux contextes ? Retour sur un débat au Numa le 5 avril avec Dominique Cardon (Sciences Po/Medialab), Nathanaël Sorin-Richez (NUMA ), Stéphane Hugon (Sorbonne/Eranos), Vincent Berry (Paris 13), et Vinciane Zabban (Paris 13).



Et si #Twitter devenait une coopérative détenue par les twittos ?


Twitter serait-elle “moins une entreprise « classique », c'est-à-dire dominée par une logique de la rentabilité, qu'une plateforme d'intérêt public” ? La question se pose alors qu’un mouvement prend de l’ampleur pour reprendre la plate-forme en coopérative détenue par ses utilisateurs. Le sujet est à l’ordre du jour de la prochaine réunion annuelle des actionnaires, même s’il est peu probable que ceux-ci cèdent une société, certes chroniquement déficitaire, mais qui vaut quand même plus de 10 milliards de dollars en bourse. D’autres entreprises « populaires, résilientes et rentables » fonctionnent en coopérative, comme Associated Press par exemple. Cette initiative a le mérite de poser le sujet dans le domaine des réseaux sociaux qui pourraient regagner ainsi un caractère davantage … social !



Mastodon : l’alternative opensource à Twitter ?


Si Twitter ne se transforme pas en coopérative, il est possible que ses utilisateurs migrent massivement vers Mastodon , plateforme opensource inspirée par Twitter, qui rencontre ces jours-ci un succès notoire : "Je crois que le vrai déclic s’est fait lorsque Twitter a mis en place le nouvel affichage des réponses, sans l’aval de sa communauté, analyse Eugen Rochko , 24 ans, créateur de Mastodon. Twitter ne comprend pas vraiment son propre réseau. Alors quand le bouche-à-oreille a commencé à parler de l’existence d’une alternative viable, fondée sur un design plus éthique, les gens ont profité de l’occasion.



Découvrez toute la veille du DSF dans notre Scoop it !





Les commentaires

Pour réagir à cet article, je me connecte Je m’inscris

Soyez le premier à réagir !

S’inscrire et participer

Inscrivez vous sur le Digital Society Forum pour commenter et réagir sur les articles et être informé des événements à venir

DSF