Digital Society Forum Digital Society Forum
Revue du net 11/03/2017

Les mondes numériques excluent trop de femmes

Portra Images
Focus cette semaine sur les questions de genre dans les mondes numériques, technologiques et scientifiques. Alors que les premières lignes de code ont été écrites par Madame Augusta Ada Lovelace , le secteur souffre aujourd'hui d'un grand déséquilibre dans sa mixité, aussi bien sur les questions de genre que sur les critères socio-culturels. Tour d'horizon des actions menées pour redonner de l'ouverture au langage de nos machines !

Les femmes ne représentent que 12% des développeurs, en 2013, dans la Silicon Valley


"En 1984, le secteur des technologies employait plus de femmes qu’aujourd’hui. Cette situation est extrêmement préoccupante, car c’est là où se concentrent de plus en plus la croissance et le pouvoir : les femmes ne peuvent pas rester en dehors !"
Cette alerte est lancée par la réalisatrice Robin Hauser Reynolds, auteure du documentaire "Code : Debugging the Gender Gap ". A l’occasion de la journée des femmes, Simplon en proposait la projection. L’occasion de rappeler que la diversité dans les métiers de la technologie est un défi qui va au delà du genre. L’homme blanc hétérosexuel dicte les normes. Il est temps de faire bouger les lignes !

CODE: Debugging the Gender Gap Trailer from Finish Line Features, LLC on Vimeo.



Le Plan sectoriel mixité dans les métiers du numérique


Le 31 janvier dernier, le ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, le ministère des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes, ainsi que le secrétariat d’Etat chargée du Numérique et de l’Innovation se sont accordés sur la mise en oeuvre de mesures destinées à favoriser la mixité du secteur numérique. L’objectif est d’infléchir les représentations associées aux métiers du numérique auprès du grand public en mobilisant les acteurs publics, associatifs, et privés.
Le numérique est un secteur en plein essor et peut être un outil d’émancipation pour les femmes, dans les start-up, la formation ou encore le secteur du jeu vidéo. La culture numérique peut notamment aider les femmes à s’affranchir des logiques hiérarchiques ou territoriales qui les freinent dans l'évolution de carrière.



Entrer dans le code, sortir des cases


Si l’avenir du monde va se jouer pour partie en Afrique, c’est entre les mains des femmes qu’il repose alors. En effet, ce sont elles qui déjà, de fait, sont les entrepreneuses dans les campagnes. En milieu urbain, c’est moins évident. Les femmes les plus audacieuses sont rarement soutenues, certaines sont même rejetées par leurs familles. Mais des initiatives naissent pour ouvrir de nouvelles perspectives. C’est le cas du programme “She Is The Code ”, dont le but est de former les femmes aux outils du numérique et de faciliter leur insertion professionnelle. Pour son fondateur Jean-Patrick Ehouman, “On ne peut pas demander aux femmes de s’émanciper sans que nous les hommes nous nous impliquions. Elles ont beau faire leur chemin, il faudra un jour ou l’autre que nous aussi nous leur montrons que nous sommes dans cette acceptation de ce qu’elles sont en train de faire.



Et si l’égalité hommes / femmes commençait par la taille des poches ?


Pourquoi les pantalons des femmes n’ont-ils pas des poches aussi grandes que ceux des hommes ? Frappée par cette constatation, Marie Kirschen mène l’enquête pour BuzzFeed et fait le tour des marques dans 6 magasins des Halles à Paris. Le bilan est sans appel : “Je m’attendais à des écarts mais honnêtement pas autant et pas aussi souvent…
Pour aller plus loin, elle rencontre Christine Bard, qui a travaillé sur l’histoire genrée des habits. Au delà du fait que la petite poche est une aubaine pour développer la maroquinerie féminine, l’historienne précise que “sans poche ou avec une trop petite poche, le vêtement n’est pas pratique et c’est le but visé. Le vêtement féminin est avant tout parure, et il répond moins bien aux deux autres fonctions du vêtement: la pudeur et la protection. Les hommes se sont octroyés les vêtements les plus pratiques."



Sexisme, pas notre genre !


Le 14 mars aura lieu le 16ème colloque InterElles réunissant les femmes et les hommes des réseaux du cercle d’entreprises membres d’InterElles. Objectif : faire tomber les stéréotypes et promouvoir l’égalité, la mixité, la parité et le bonheur au travail dans les entreprises du secteur technologique et scientifique.



Découvrez toute la veille du DSF dans notre Scoop it !





Les commentaires

Pour réagir à cet article, je me connecte Je m’inscris

Soyez le premier à réagir !

S’inscrire et participer

Inscrivez vous sur le Digital Society Forum pour commenter et réagir sur les articles et être informé des événements à venir

DSF