Digital Society Forum Digital Society Forum
Revue du net 03/10/2016

Nos naissances, vies et morts numériques

Tous les membres de la famille sont impactés par les évolutions du numérique. Parents comme enfants inventent de nouveaux usages et se retrouvent également débordés par une technologie encore peu mature. Elle nous déroute comme elle nous intrigue, nous faisant miroiter des perspectives allant parfois jusqu'à défier la mort !

Les 6-14 ans jonglent d’un écran à l’autre


Médiamétrie a réalisé l’étude Screen360 sur l’usage des écrans par la génération Z . Nés avec les nouvelles technologies, ces enfants qui ont maintenant entre 6 et 14 ans ont toujours connu le smartphone. Un sur cinq affirment d’ailleurs l'utiliser pour visionner des contenus multimedia (contre un français sur dix toutes générations confondues). Toutefois, la télévision reste l’écran préféré, sous l’influence des parents qui accordent encore une place de choix au grand écran confortable. Mais les programmes TV sont beaucoup moins suivis que la génération précédente : ils sont trois fois plus nombreux à regarder une vidéo à la demande chaque mois.




Le cyber-sexisme des 12-15 ans


Une étude sur le « cybersexisme » chez les 12-15 ans fait état des violences faites essentiellement aux filles sur les réseaux sociaux. Ce sont elles les premières victimes des rumeurs (13,3 % contre 6,3 % chez les garçons) et 4% d’entre elles déclarent avoir réalisé des selfies sous la contrainte, généralement de leur petit ami.
Les chercheurs soulignent néanmoins que ces violences ne sont pas nées avec ces nouveaux outils. Elles s’en trouvent juste amplifiées. Et pas seulement par des garçons. Les filles entre elles peuvent se révélées fort cruelles si l’une d’entre elle dépasse les codes implicites d’inclusion sociale.




Les parents (dé)connectés


En début d’année, Facebook a mené une étude sur le statut de parent à l’ère numérique. On y apprend déjà que ce dernier passe 1,3 fois plus de temps sur la plateforme que ses enfants ! Il cherche à y tisser des complicités alors que l’espace social partagé par tous les camarades ne s’y prête pas.
Pour illustrer ce point, écoutez ces jeunes filles en parler, en marge du festival des conversations 2015, à la Médiathèque Alexandre Jardin, à Asnières.



Internet est également un assistant précieux pour faire des choix en matière d’éducation : 83% des parents déclarent avoir accès à plus d’informations que leurs parents et 70% se trouvent mieux informés, même si la masse d’information à traiter sème aussi la confusion.




Le stress numérique inquiète de plus en plus les experts


Les frontières entre la vie professionnelle et la sphère privée sont parfois très difficile à tenir . C’est le cas dans certaines professions où le client est susceptible de vous contacter à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit. Cette avocate n’a pas supporté, elle a remis sa démission. D’après elle, il n’y a même plus de gagnant dans ce système qui s’emballe :

“On a l'impression qu'il n'y a plus de début ni de fin. [...] Tout le monde convient que, oui, on n'a pas le choix, c'est comme ça que ça fonctionne. [...] Mais à la fois, je pense qu'il n'y a personne qui est parfaitement heureux de ça.”

Une étude de la revue scientifique médicale britannique The Lancet montre que travailler plus de 35 heures par semaine augmente de 33 % le risque de faire un AVC. Une bonne raison pour que les pouvoirs publics français s’emparent du problème et accordent aux travailleurs un droit à la déconnexion en dehors des heures de travail.




Quand une intelligence artificielle nous fera vivre virtuellement après notre mort


Dans la série Black Mirror , un épisode est consacré à la vie d’une femme qui entretient une relation avec une personnalité virtuelle créée à partir des traces numériques laissées par son défunt compagnon. En réunissant l’ensemble des contenus publiés sur nos réseaux sociaux, les données issues de nos recherches en ligne, nos choix de visionnage, nos déplacements, nos consommations ... une intelligence artificielle pourrait devenir capable de brosser les traits d’un personnage qui nous ressemblerait !?
Nous n’y sommes pas encore, mais des services, comme DeadSocial , proposent déjà de programmer des actions à réaliser après notre mort. A suivre !




Et bien d'autres articles à découvrir dans notre Scoop it !




Les commentaires

Pour réagir à cet article, je me connecte Je m’inscris

Gignac Andre
Gignac Andre 04/10/2017 13:22:48

Black Mirror 10/01


S’inscrire et participer

Inscrivez vous sur le Digital Society Forum pour commenter et réagir sur les articles et être informé des événements à venir

DSF