Digital Society Forum Digital Society Forum
Entretien 25/04/2016

Art Numérique : Le monde qui vient #PrixCube

Michael Candy a remporté le Prix Cube avec son oeuvre Big Deeper (photo N.Oppenot)
Le Cube a organisé la 3ème édition du Prix Cube, au sein de l'ancienne église Saint Sauveur d'Issy les Moulineaux. Prix international pour la jeune création en art numérique, il met en lumière des démarches emblématiques de l’art le plus actuel. Rencontre avec Barthelemy Antoine-Loeff et Lukas Truniger, deux artistes sélectionnés et portrait du vainqueur Michael Candy.

Nils Aziosmanoff, président du Cube, signe un édito en introduction au Prix Cube dont nous vous proposons ici un extrait :

"En quelques décennies à peine, l’œuvre est passée du statut d’objet fermé ou de narration linéaire à celui de dispositif interactif, ouvert, participatif, comportemental ou génératif. Grâce aux prouesses des technologies de l’information, elle s’est dotée des capacités de voir, entendre, sentir, analyser et interagir avec son environnement. Elle réagit aux sollicitations de spectateurs devenus partie intégrante du processus de création.

C’est tout un peuple numérique qui s’invite donc dans nos imaginaires, et avec lui nous nous préparons à aborder les rives d’un nouveau monde. Un monde où le temps et l’espace sont abolis, où la connaissance prolifère et se partage, et où, comme le souligne Patrick Viveret, “l’alter coopératif remplace l’égo compétitif”. La création numérique est un puissant vecteur d’altérité. Par le jeu de la relation, elle transcende notre rapport au monde et stimule notre empathie. Elle convoque notre propre créativité par l’expérience d’un état “d’être en mouvement” qui se joue ici et maintenant. L’art du virtuel nous ramène à l’actuel, il est une porte sur les nouvelles dimensions du réel.

L’art est un éclaireur, il explore les techniques de son époque pour mieux en révéler les mutations. Par sa richesse et sa diversité, la création numérique est un formidable creuset d’expériences sensibles et d’interactions humaines. Au-delà du renouveau qu’elle porte, cette vitalité témoigne avant tout du désir de perpétuer un geste ancestral, celui de placer l’homme dans le mouvement de son temps et de donner un sens partagé au monde qui vient."



Barthelemy Antoine-Loeff








Lukas Truniger








Michael Candy




Les commentaires

Pour réagir à cet article, je me connecte Je m’inscris

Soyez le premier à réagir !

S’inscrire et participer

Inscrivez vous sur le Digital Society Forum pour commenter et réagir sur les articles et être informé des événements à venir

DSF