Digital Society Forum Digital Society Forum
Revue du net 24/03/2016

Les réseaux sociaux accélérateurs de solidarité

Les solidarités "dans la vraie vie" démultipliées par le web (image pixabay )
Quelques faits marquants repérés cette semaine par notre équipe de veille.

Peu de temps après les attaques terroristes à Bruxelles, les réseaux sociaux se sont retrouvés envahis de messages de solidarité mais pas seulement. Alors que le réseau mobile était débordé par les appels de proches à la recherche de signes de vie, les plateformes sociales prenaient le relais sous différentes formes .

En provenance de la Silicon Valley, on trouve le “Safety Check” de Facebook permettant de se signaler sain et sauf et ainsi de soulager rapidement ses proches. Un service efficace mais critiqué quant au choix de sa mise en oeuvre : loin des réalités, et plus près des effets médiatiques, il ne répond pas toujours aux besoins locaux.

BRUSSELS EXPLOSIONS: Facebook launched its safety check service on Tuesday, in the wake of a series of explosions at a...

Posté par FB Newswire sur mardi 22 mars 2016


Alors que dans le cas de l’application “I am alive ”, c’est une libanaise qui répond à la détresse de ses concitoyens fréquemment exposés à des situations tragiques de ce type. Par un simple clic, un message est envoyé aux contacts facebook et twitter de l’utilisateur. Simple et efficace.




Beaucoup d’initiatives technologiques ont également été prises pour signaler des agressions sexuelles comme Women Under Siege ou HarassMap en Egypte. Une application a même vu le jour en Iran pour signaler la présence de la police des moeurs.

A Bruxelles, des solidarités se sont organisées spontanément , comme lors des attentats de Paris, pour proposer des solutions de transport ou pour offrir un hébergement.

Quand les outils numériques se révèlent être de véritable accélérateurs en matière de solidarité !




Et aussi sur le web



Contre le cyber harcèlement, les jeunes font un film pour les jeunes

Pour lutter contre le harcèlement en ligne, la commune de Marcq en Baroeul a confié à une équipe de jeunes la réalisation d’un film de sensibilisation. Avec leurs mots et leurs codes, cette initiative est une première qui entend avoir un impact fort pour agir contre ce fléau. En effet, selon l’association e-Enfance , “10 % des écoliers et des collégiens rencontrent des problèmes de harcèlement et que 6 % d’entre eux subissent un harcèlement que l’on peut qualifier de sévère à très sévère.




Miitomo, le réseau social de Nintendo

Nintendo lance, à la fin du mois, Miitomo , une application mobile de “communication sociale” où de petits avatars personnifiés à souhait répondent à des questions qui permettent de révéler les facettes de leurs personnalités. En en prenant connaissance, leurs amis réagissent et la conversation s’engage. D’accès gratuit et sans volonté de concurrencer les autres réseaux, Miitomo a pour objectif principal de donner accès à l’univers des jeux vidéos à ceux qui en sont férus mais aussi aux autres !




Les commentaires

Pour réagir à cet article, je me connecte Je m’inscris

Soyez le premier à réagir !

S’inscrire et participer

Inscrivez vous sur le Digital Society Forum pour commenter et réagir sur les articles et être informé des événements à venir

DSF