Digital Society Forum Digital Society Forum
Revue du net 17/03/2016

L'intelligence artificielle devient adulte

Jeu de go (image flickr )
Quelques faits marquants repérés cette semaine par notre équipe de veille.

Les programmes informatiques ne sont plus ce qu’ils étaient . Conçus par les humains pour les humains, on leur demandait d’exécuter “bêtement” les tâches pour lesquelles ils avaient été programmés, en adaptant les options envisagées en fonction des situations rencontrées. Dans le coeur des machines qui ont battu les champions d’échec, c’était bien le mode de fonctionnement : avec sa grande puissance de calcul, l’ordinateur envisageait en arborescence l’ensemble des coups suivants et décidait du meilleur à jouer en fonction du pourcentage de réussite attribué. Ça c’était avant !
Aujourd’hui, avec la victoire de AlphaGo, le programme des équipes DeepMind de Google, sur le champion du monde de Go , un nouveau stade est franchi. Beaucoup plus complexe que les échecs, alors que les règles sont plus simples, le Go demande de l’intuition pour arriver à couvrir un maximum de territoire. Certains parlent même d’esthétique de formes qui guideraient vers la victoire. Ce niveau de réflexion, AlphaGo l’a atteint en combinant plusieurs méthodes d’auto-apprentissage de manière inédite.




A tel point que David Silver, responsable du projet DeepMind avoue “ne pas connaître les limites du programme . Plus on entraîne ses réseaux de neurones profonds, plus AlphaGo progresse. Pour DeepMind comme pour le monde de la recherche, il sera intéressant de découvrir jusqu’où il peut aller.
Au delà du jeu de Go, ce bon en avant des capacités cognitives des machines a déjà des répercussions dans de nombreux domaines de notre vie quotidienne (les agents conversationnels, les assistants de conduite, les régulateurs de flux de Vélib, les outils de recommandation et personnalisation, dans la finance, la santé ...) et il n’y a pas lieu de s’en effrayer plus que d’un tracteur ou d’une machine à laver, d’après Mustafa Suleyman, co-fondateur de DeepMind .




Le défi consiste maintenant à cadrer l’usage de ces programmes pour qu’ils soient bénéfiques à l’homme et respectent ses données personnelles et sa vie privée. C’était l’objet de la rencontre organisée par France Stratégie pour discuter des algorithmes et de leurs impacts dont les échanges sont synthétisés dans cet article .




Et aussi



Il retrouve sa famille en Algérie grâce à une page FaceBook

Touché par la situation d’un vieil homme dans la rue, le jeune Massinissa Dahmane décide de lui venir en aide en recherchant ses proches . Pour cela, il partage une photo sur son profil, publie sur une page spéciale son histoire et réalise même une petite vidéo où il échange avec lui. A force de persévérance, des membres de sa famille se manifestent ! Reste à financer le voyage pour traverser la méditerranée : Massinissa lance un crowdsourcing qui atteint 6000€.
Une belle histoire qui s’inscrit dans le grand livre des migrants connectés , déconnectés et reconnectés !

Bonsoir à tous, C'est avec joie que je vous annonce que nous avons trouvé la famille d'Abdel Aziz :Sa soeur, Rbiha...

Posté par Recherche la famille de Cheikh Abdel Aziz sur mardi 1 mars 2016


Espionnée par son Ex

Petite histoire conjugale qui questionne l’usage de nos données personnelles , de nos mots de passe, dans notre vie la plus intime, celle de notre couple. Une femme raconte que son ex-petit ami a abusé de sa méconnaissance des outils numériques pour “jailbreaker” son portable afin, soi-disant, d’y installer des jeux auxquels il ne pouvait pas accéder sur le sien alors qu’il activait une application qui allait tracker ses moindres traces électroniques.





Les commentaires

Pour réagir à cet article, je me connecte Je m’inscris

Soyez le premier à réagir !

S’inscrire et participer

Inscrivez vous sur le Digital Society Forum pour commenter et réagir sur les articles et être informé des événements à venir

DSF