Digital Society Forum Digital Society Forum
Rencontres 04/06/2015

Le 5/5 de l'atelier de Paris sur la vie privée : les propositions de changement

Atelier "notre vie privée à l’heure du numérique" du 5 mai 2015 au NUMA. Le 5 / 5  une production collaborative du Digital Society Forum : 5 changements et listes de propositions à l’attention du citoyen connecté.

> Pour télécharger la version complète du « 5 / 5 » réalisé à Paris, cliquez ici.



changement n°1

Le numérique entraîne une perte d’autonomie et de contrôle sur nos données personnelles, accentuée par notre méconnaissance du droit.

changement n°2

Avec le numérique, on passe d’une exposition de soi maitrisée à des données captées à notre insu.

changement n°3

Le numérique freine notre spontanéité et nous amène à entrer dans des logiques de plus en plus calculées (e-réputation).

changement n°4

le numérique conduit à une marchandisation de l’intimité et à l’introduction d’un nouveau rapport coût / avantage

changement n°5

le numérique transforme la valeur accordée à la vie privée, d’autant plus qu’elle peut être remodelée par la communauté


liste de propositions n°1

responsabiliser les utilisateurs en leur donnant les clés pour maîtriser leur vie privée

[aux utilisateurs ]
reprendre la main sur sa personnalité numérique et sur la diffusion de ses données personnelles

[aux sites web]
permettre aux utilisateurs de bénéficier d’un anonymat relatif grâce à la technique

[aux politiques et industriels ]
proposer à l’utilisateur la conservation ou non de ses données, en fin de saisie

[à un organisme indépendant au service des usagers]
créer un site (guide pédagogique) actualisé régulièrement avec l’explication claire des CGU simplifiées de tous les sites et applications

[aux sites web]
mettre à disposition des utilisateurs un sas privé (= une zone protégée) qu’ils puissent utiliser lorsqu’ils sont en processus de création (exemple : lors de la construction d’un album photo en ligne)


liste de propositions n°2

donner plus de pouvoir aux utilisateurs en encourageant les pratiques de partage et en écoutant leur point de vue

[aux parents et à tous les éducateurs ]
promouvoir le partage inter-générationnel entre enfants d’une part, parents et grands-parents d’autre part, notamment concernant le privacy by using et l’utilisation de nos données

[au grand public ]
créer un clip vidéo, un long-métrage ou des matchs d’impro de sensibilisation des publics de tous âges, dans lequel la donnée serait personnifiée

[aux GAFAS]
permettre aux individus de contribuer à l’amélioration du modèle des GAFAS en rétroagissant sur leurs propositions lorsqu’elles ne sont pas pertinentes


liste de propositions n°3

former les enfants aux nouveaux défis induits par le numérique dans la gestion de la vie privée et des données personnelles

[au gouvernement]
la vie privée doit faire l’objet d’une politique d’éducation globale

[à l’éducation nationale]
expliquer aux enfants et adolescents le fonctionnement de chaque site et moteur de recherche et leur apprendre à déjouer les pièges des CGU

[à l’éducation nationale]
sensibiliser les élèves au fonctionnement, usages et enjeux de la collecte et de l’utilisation des données personnelles

[à l’éducation nationale]
mettre en place des formations pour les étudiants, en s’appuyant sur l’aide des associations, via des activités d’accompagnement et des campagnes de communication décalées et non institutionnelles



liste de propositions n°4

accroître la transparence vis-à-vis de l’utilisateur lors du partage de ses informations personnelles en ligne

[aux sites web]
ouvrir les systèmes et garantir la transparence des algorithmes

[à une organisation neutre ]
assurer la visibilité de la collecte et de l’utilisation des données personnelles de chaque internaute

[aux politiques et industriels ]
rendre les CGU systématiquement lisibles et accessibles, afin de permettre à l’utilisateur de faire un vrai choix, qui soit conscient et formel

[aux sites web ]
indiquer préalablement à la navigation et indépendamment des conditions générales, si le site applique l’ensemble des droits et garanties de la loi Informatique et Libertés


liste de propositions n°5

réguler le marché des données personnelles et développer des solutions de protection de l’utilisateur

[au législateur]
réguler le marché de la data

[au législateur]
préciser la définition de la notion de vie privée et lui donner une valeur juridique

[à un label / organisation agréée]
fournir une évaluation du service au global, de la collecte jusqu’à l’usage des données (sécurité, transparence et flexibilité)

[à la législation / au gouvernement]
imposer aux entreprises l’adoption de labels et une meilleure communication sur l’utilisation des données personnelles

[à la CNIL]
encourager et développer une politique de labellisation et de signalisation de la conformité des sites à la loi


plus d’idées…


la vie privée évolue dans le temps et est de plus en plus difficile à gérer

l’exposition de soi sur internet pousse l’utilisateur à adopter des stratégies de sélection des informations, autant lorsqu’il navigue que lorsqu’il publie

les utilisateurs ont tendance à se construire plusieurs identités, pseudos ou adresses mails pour se protéger : ces pratiques varient selon les interlocuteurs et dans le temps

à l’heure du numérique, la maîtrise de la vie privée passe par une information plus claire et plus précise du grand public et par une sensibilisation aux risques que l’ont peut encourir sur internet

aujourd’hui il est important de connaître le fonctionnement des moteurs prédictifs pour mieux maîtriser sa vie privée

une bonne gestion de la vie privée passe tout d’abord par une protection face aux fonctions automatiques (géolocalisation, tracking…) et par la possibilité d’effacer les traces laissées sur soi par la communauté

le numérique atténue la limite entre vie personnelle et vie professionnelle : il est nécessaire de sensibiliser les populations sur les dangers de la vie en ligne

il est temps d’entrer en résistance et de militer contre le tracking sur internet

> Pour télécharger la version complète du « 5 / 5 » réalisé à Paris, cliquez ici.

Merci à tous les contributeurs à l’atelier du 5 mai au NUMA avec l’éclairage des grands témoins : Laure Kaltenbach (Forum d’Avignon) et Benjamin Smadja (aufeminin.com).

L'introduction de Dominique Cardon





Les commentaires

Pour réagir à cet article, je me connecte Je m’inscris

Thierry Poulin
Thierry Poulin 07/03/2018 14:56:49

Le web est toujours à double tranchant. Il y a les avantages comme vous présentez dans l'article ainsi que les enjeux liés, mais également les risques.
Ce n'est pas un hasard si toujours plus de personnes utilisent un VPN pour se protéger sur internet.


S’inscrire et participer

Inscrivez vous sur le Digital Society Forum pour commenter et réagir sur les articles et être informé des événements à venir

DSF