Digital Society Forum Digital Society Forum
Et si... ? 07/07/2014

Et si nous vivions demain nos vacances avant même de les avoir vécues

Le Talentueux Mr. Ripley (1999) de Anthony Minghella. Le jeune Dickie Greenleaf (Jude Law) mène la belle vie en Italie grâce à la fortune de son père. Tom Ripley (Matt Damon) se fait passer pour un autre pour l’approcher et goûter à cette dolce vita. Cette vie lui plaît tellement qu’il finit par supprimer le jeune héritier et prendre sa place…
Hier pour choisir une destination de vacances, nous feuilletions des catalogues de voyages, avec la même excitation que les catalogues de jouets avant Noël. Nous pouvions également nous rendre dans une agence de voyages. Aujourd’hui, nous passons des heures sur Internet à chercher des idées, comparer les prix, lire les commentaires, etc. Face à cette situation d’hyperchoix, sélectionner sa destination est devenu, par un curieux paradoxe, plus laborieux qu’auparavant, un comble pour des vacances…

Mais rassurons-nous : l’avenir des voyages, tel qu’il nous est annoncé, semble bien plus réjouissant. Nous aurons bientôt des e-agents qui nous concocterons des vacances aux petits oignons. Finies les requêtes Google, l’application combinera les données qu’elle a sur nous (nos centres d’intérêts, notre budget, notre régime alimentaire, notre état de santé…) avec les données des voyagistes et les différents commentaires des voyageurs. Forte de toutes ses informations, elle nous fera des suggestions ultra personnalisées. Desti , une appli développée par SRI International, propose d’ores et déjà un service qui donne une idée de ce qui existera demain.

Mieux, nous pourrons un jour interagir avec nos compagnons de voyage numériques aussi naturellement qu’avec le personnel des agences de voyage d’antan. Microsoft, avec Cortana, le nouvel assistant de Windows phone, illustre cette volonté de créer des intelligences articificielles capables de tenir une conversation avec nous. Ces programmes pourront même deviner notre humeur, en scannant notre visage et notre posture, avec une caméra 3D, comme la Real Sense d’Intel. Ainsi, nous pourrons discuter tranquillement de nos envies de vacances avec notre double numérique et les propositions qu’il nous fera autour d’une tasse de thé nous iront comme un gant.

Encore plus fort : pour être vraiment sûrs que Bali, par exemple, est le meilleur choix, nous aurons la possibilité de vivre virtuellement un aperçu de nos futures vacances, un peu comme la bande annonce d’un film, mais en plus immersif. Aujourd’hui, avec Google Street View, nous pouvons déjà nous balader en 3D dans les rues de beaucoup de villes à travers le monde, imaginons ce qu’on pourra faire dans quelques années ! La future montre iWatch d’Apple contiendra peut-être un jour des écrans holographiques 3D, ce qui permettra de faire sortir Street View de l’écran d’ordinateur. On pourra alors littéralement tourner autour de la représentation et se balader à l’intérieur. « Au cours des 10 prochaines années, un voyageur pourra faire, en temps réel, une visite en réalité virtuelle dans l’hôtel qu’il prévoit de réserver », affirme Nik Gupta, Directeur des hôtels chez Skyscanner.

Sans nul doute, il arrivera un jour où nous pourrons être virtuellement transportés sur le lieu de nos futures vacances afin de les tester. Ce sera une expérience sensorielle très réaliste, grâce aux productions d’images de synthèse et aux technologies haptiques, qui intègrent des retours tactiles. Disney par exemple a créé l’interface REVEL qui permettra à terme aux utilisateurs de toucher les cratères de la lune ou les épines d’un cactus comme s’ils le faisaient réellement… Martin Raymond, de The Future Laboratory, ajoute qu’« avec un logiciel comme le TECHTILE , qui convertit les ondes sonores en sensations tactiles, vous pourrez ressentir le son d’un gamelan à Bali ».

Autre façon de tester ses vacances avant de choisir : les vivre depuis le point de vue de quelqu’un d’autre déjà sur place. Et ça c’est déjà possible : à Melbourne, l’opération Remote Control Tourist a permis de suivre, tranquillement depuis son canapé, le parcours de touristes équipés de casques caméra, en leur suggérant d’aller voir tel ou tel monument.

Avec toute cette débauche technologique, vous n’aurez plus d’excuse, vous serez bien obligés de passer de bonnes vacances. Vous n’aurez plus de mauvaises surprises. Le hic, c’est que vous n’aurez plus de surprise du tout, même bonne. Finalement, tout ce contrôle en amont pose une question fondamentale : comment l’imprévu, indispensable à toutes vacances mémorables, pourra-t-il advenir ?

Autre souci, nos doubles numériques nous connaîtront si bien que nous nous retrouverons tous en vacances avec des gens qui nous ressemblent à tous points de vue, l’angoisse… A moins que nos compagnons numériques ne finissent par partir en vacances à notre place. Espérons qu’ils n’iront pas jusqu’à nous supprimer pour ça, à la façon du Talentueux Mr. Ripley


Les commentaires

Pour réagir à cet article, je me connecte Je m’inscris

Soyez le premier à réagir !

S’inscrire et participer

Inscrivez vous sur le Digital Society Forum pour commenter et réagir sur les articles et être informé des événements à venir

DSF