Digital Society Forum Digital Society Forum
Actualités 12/06/2018

Top départ pour Web2day, le Tech-festival qui monte

Ce matin de 13 juin, c’est l’ouverture du festival Web2day . Dix ans après sa création, l’événement s’est fait une place dans la grande famille des rendez-vous de la Tech. Certes loin des chiffres de VivaTech  – auquel il ne veut de toute façon pas ressembler, ce rendez-vous atypique prend de l’ampleur chaque année. 12 000 festivaliers, 300 intervenants, 200 conférences en plus des animations et des trois soirées, cette 10e édition anniversaire se veut riche et inspirante, tout en gardant l’ambiance « chaleureuse et décontractée » qui fait sa réputation. Les participants auront l’occasion d'y découvrir une programmation annoncée comme « ouverte, sociale et responsable » – en somme, consciente des enjeux sociétaux actuels (liés au numérique ou non). Une posture singulière, qui fait tout l’attrait de ce festival. Du 13 au 15 juin, à Nantes.

« On ne parle presque plus de numérique. Certes, il y a toujours des ateliers et conférences autour des Tech, du développement des startups, des levées de fonds, mais on élargit au maximum pour réfléchir à ce qu'on fait, à la responsabilité des nouvelles technos dans la société », raconte Magali Olivier, co-fondatrice du Web2day, en charge de la programmation. Exemple ? La première conférence de ce mercredi intitulée « L'utopie numérique. Le transhumanisme ou l'hyperhumanisme, Mythes, illusions et diversion », animée par Sandrine Roudaut, chercheuse, auteure et co-fondatrice de la maison d’édition La Mer Salée. Même son de cloche du côté de François Badenes, sociologue, co-fondateur de l’événement et fondateur de la Fabrique du changement, structure positionnée sur l'accompagnement des entreprises vers plus de collaboratif et d'innovation managériale. « J'aimerais que le Web2day sache garder sa fraicheur et son envie de refaire le monde. » A défaut de quoi, ce festival risquerait d'adopter les travers de ses semblables  : un discours trop souvent béat devant les avancées technologiques et leurs prétentions à œuvrer pour l'intérêt général , éludant les questions difficiles que pose l'insertion du numérique dans nos vies.


Les commentaires

Pour réagir à cet article, je me connecte Je m’inscris

Soyez le premier à réagir !

S’inscrire et participer

Inscrivez vous sur le Digital Society Forum pour commenter et réagir sur les articles et être informé des événements à venir

DSF