Digital Society Forum Digital Society Forum
Rencontres 06/10/2017

Quels changements le numérique provoque-t-il sur l'engagement citoyen ?

Jeudi 4 octobre au Container-La cantine numérique du Havre, les participants du Positive Economy Forum (organisé en partenariat avec Orange) étaient invités à participer à un atelier différent.
Quoi de mieux qu’une soirée d’intelligence collective pour parler des nouvelles formes d’engagement citoyen, de démocratie participative et de civictechs ?

Pour débuter, Luc Picot, Directeur du think tank Décider Ensemble, dresse un panorama académique. Dans la question de l’engagement citoyen, le numérique fait bouger trois notions : la transparence, la participation et la collaboration.

Pour lancer la partie participative à proprement parler de l’atelier, c’est Isabelle Lefort, Directrice éditoriale du Positive Economy Forum qui présente les consignes. En sous-groupes, dans un 1er temps : identifier les changement induits par le numérique dans l’engagement citoyen.
Les participants, qu’ils soient salariés, retraités, étudiants jouent le jeu. L’idée ici n’est pas de disserter mais de se fonder sur ses propres expériences personnelles.

Les sous-groupes restituent et partagent les changements identifiés avec les grands témoins présents ce soir : Jérémie Paret, co-fondateur de l’appli Stig (une application de démocratie participative), Luc Picot, et Emmanuel Rochas, Directeur Orange Normandie Centre.

Parmi les changements identifiés par les participants :

« Le numérique permet de déclarer et de payer ses impôts en ligne"

"Le numérique permet un accès plus direct aux décideurs"

"Le numérique facilite le civisme"



Luc Picot insiste sur le fait que le numérique n’a rien inventé mais a amplifié des pratiques. Jérémie Paret le rejoint avec l'idée que le numérique n’est pas une personne à blâmer, qu'il s'agit s’agit d’un outil dont les usages sont à observer, analyser. Emmanuel Rochas étend la réflexion, et soumet la question de l’engagement dans la sphère de l’entreprise.

Puis c’est le 2ème temps. Celui de formuler des propositions pour mieux tirer parti des changements.
Certaines sont adressées aux politiques. Comme par exemple : répondre en live sur les réseaux sociaux. D’autres s’adressent aux citoyens. Telles que : créer des groupes de citoyens désignés pour identifier et tracer l’information. D’autres sont destinées aux media : créer un organisme de contrôle de l’information pour empêcher les informations erronées ou partiellement fausses.

Beaucoup de matière produite dans une ambiance chaleureuse. Une soirée très positive pour un Positive Economy Forum !

Retrouvez bientôt sur ce site, la restitution de ces réflexions sous la forme d’un « 5/5 ».


Les commentaires

Pour réagir à cet article, je me connecte Je m’inscris

Soyez le premier à réagir !

S’inscrire et participer

Inscrivez vous sur le Digital Society Forum pour commenter et réagir sur les articles et être informé des événements à venir

DSF